Pour ce premier article sur les coulisses de Mumentz, je reviens sur l’origine du projet et mes débuts d’entrepreneure. Comment est née l’idée ? Quelles ont été les premières étapes ? Comment faire pour survivre ? Ceci est un témoignage parmi tant d’autres, qui n’a d’autres buts que de vous faire découvrir les coulisses de la startup Mumentz. Je suis certaine que beaucoup de primo-entrepreneurs se retrouveront.

Le saut dans l’inconnu

Cette folle aventure a débuté en janvier 2018 alors que je vivais à Londres. 

J’avais auparavant quitté une carrière confortable à Paris dans l’industrie bancaire pour suivre Nicolas, mon mari, à Londres. Ensemble, nous avions décidé de partir s’installer Outre-Manche pour permettre à Nicolas de saisir une opportunité professionnelle, et surtout pour faire vivre à notre famille une expérience à l’étranger. Je ne le savais pas encore, mais cette décision a été fondamentale. Je n’aurais certainement jamais lancé ma startup sans ce départ. C’était une première prise de risques qui m’a conduit à faire le grand saut de l’entrepreneuriat !

Chaque porteur de projet a finalement une jolie histoire à raconter sur l’origine de son projet. Dans la majorité des cas, la genèse d’une startup vient d’une expérience vécue, d’un problème identifié dans sa vie privée ou professionnelle. 

Pour ma part, Mumentz est née d’une anecdote. Tiens donc !

Mes 3 garçons découvraient, l’Angleterre, leur nouveau pays, et avaient milles choses à raconter le soir. Je me suis alors dit que ce serait chouette de noter toutes leurs réflexions. Au lieu de commencer à tenir un journal de bord, j’ai imaginé un outil nomade et ludique pour me faciliter la tâche et être certaine que je ne perdrais pas les anecdotes drôles, naïves, ou encore émouvantes de mes enfants. 

De l’idée à la conception

Ma vision était simple : capturer la magie de l’enfance à travers leurs mots.

La petite enfance est souvent une période de vie bénie par les parents, intense et riche en émotion. Nous réalisons que le temps file si rapidement quand nous nous levons un matin et regardons nos enfants déjà grands. 

Pour mettre en place cette vision, j’avais deux piliers clairement identifiés : l’outil pour prendre note de ces moments et, le carnet, l’objet, qui perdurera dans le temps. 

La conception du carnet a été longue et difficile. J’ai réfléchi à comment rendre ce carnet d’anecdotes agréable à la lecture. Et très vite, l’illustration s’est imposée. Elle apporte une dimension poétique et esthétique aux paroles des enfants. Ensuite, il a fallu trouver un format facilement réplicable pour faciliter la production ; et abordable afin que les carnets de souvenirs restent accessibles à un grand nombre de parents. Le petit carnet de souvenirs en format carré est né.

Le carnet bleu de la toute première collection « Léa & Léo »

Quant à l’outil, je me suis inspirée de ce que j’utilisais pour noter les anecdotes de mes enfants : la messagerie WhatsApp. Je voulais répliquer sa simplicité d’utilisation et surtout la possibilité de disposer d’un outil qui conserve ces moments au fur et à mesure. Contrairement aux albums photos qui sont souvent réalisés une fois le moment passé, mumentz a toujours été pensé comme un service qui s’inscrit dans le temps présent. Les parents notent au fur et à mesure les anecdotes de leurs enfants.

Forte de cette vision, j’ai très rapidement voulu me confronter aux potentiels utilisateurs. Je me suis beaucoup inspirée des vidéos de Oussama (The Family) qui ne cessait de répéter qu’il fallait tester son idée avant même de se lancer dans un projet. J’ai suivi ses conseils, en créant un groupe privé Facebook, où j’incitais les parents à partager les anecdotes de leurs enfants. Ma promesse était que ces anecdotes se retrouveraient sous leur profil une fois la plateforme développée. En quelques mois, le groupe Facebook mumentz comptait 2300 membres.

Le POC (proof of concept) était ainsi validé. J’étais confiante. Je souhaitais à présent développer l’outil digital de mumentz.

L’essentiel, savoir s’entourer

La décision de faire développer mumentz a été prise simultanément avec notre intention de rentrer vivre en France, et plus exactement à Nantes. Depuis Londres, j’ai alors cherché un freelance dans la région. J’ai alors fait la connaissance de Xavier à qui j’ai proposé la mission.

Suite à mes investigations, je m’étais orientée vers la solution technique de la PWA pour développer mon MVP (Minimum Viable Product). L’option d’une application native me paraissait trop couteuse et surtout pas adaptée pour une première version de plateforme. Les fonctionnalités principales étaient finalement simples : noter un souvenir, l’illustrer, se créer un carnet et passer commande.

La rencontre avec Xavier a été cruciale. Suite au développement de notre plateforme, je lui ai proposé de s’associer avec moi en tant que CTO. Nous avions pu tester notre capacité à travailler ensemble pendant les quelques mois de développement de cette première version de mumentz. Nous étions donc confiants sur notre association. C’est encore aujourd’hui la meilleure décision que j’ai prise en tant qu’entrepreneure. 

Afin de donner toutes les chances au projet, j’ai voulu chercher une structure d’incubation. J’ai postulé un peu par hasard au krash test de 1Kubator pour pitcher mon projet. Forte de notre preuve de marché, de notre MVP et de notre équipe complémentaire, 1Kubator a accepté notre candidature. Nous avons ensuite intégré leur programme d’incubation en octobre 2018.

Je mesure aujourd’hui l’importance de savoir s’entourer. Je comprends à présent pourquoi tous les entrepreneurs affirment que ce qui compte n’est finalement pas l’idée mais l’exécution. 

Une bonne exécution implique de savoir écouter ses utilisateurs afin d’être agile et de rester concentré sur la résolution du problème identifié. Elle n’est possible sans collaborateurs de qualité et n’est efficace que si elle prend en compte les conseils des partenaires et les retours d’expériences des pairs. 

Nous sommes aujourd’hui collectivement entrain de chercher la meilleure façon d’exécuter notre idée.

Voilà en quelques lignes mon témoignage d’entrepreneure débutante. J’ai déjà énormément appris grâce à ce projet. J’ai encore beaucoup de choses à assimiler. Il me tarde me mettre en place tous les éléments techniques, commerciaux, marketing, et autres, et mettre ainsi toutes les chances de notre côté. La création de ce blog s’inscrit dans cette dynamique. Nous cherchons à nous faire connaitre afin de séduire le plus grand nombre de personnes. Alors surtout n’hésitez pas à parler de mumentz autour de vous ! 😉

Merci

Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *