Découvrez Agathe, pétillante maman de deux adorables enfants Armand (9 ans) et Ambroisine (4 ans). Agathe habite à Londres depuis près de 15 ans. En 2016, elle a repris et développé la chouette marque de mode pour enfants qu’on adooooore… ALICE à PARIS.

Dans cet article, Agathe nous fait part de sa vie de maman et de femme active. Elle nous raconte des anecdotes craquantes sur ses enfants et des souvenirs personnels. 

1,2,3… c’est parti pour la première « interview souvenirs ».

Agathe, sa tribu et ALICE à PARIS

Bonjour Agathe, Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Quel genre de maman es-tu ? Qu’est-ce qui t’a amené à reprendre ALICE à PARIS ? Et comment arrives-tu (si tu y arrives !) à préserver ton équilibre entre ta vie professionnelle et personnelle ?

Merci Léa pour cette invitation ! Je m’appelle Agathe Blanquart. Je suis la maman d’un grand garçon Armand qui va bientôt fêter ses 10 ans et d’Ambroisine qui a 4 ans. Je pense être plutôt une maman fun et relaxe au quotidien. J’ai à cœur que l’ambiance à la maison soit agréable, que ce soit un lieu où l’on puisse discuter et surtout être heureux ! 

Coté professionnel, j’ai travaillé longtemps dans le marketing pour l’industrie pétrolière où j’ai eu une carrière enrichissante et stimulante que je ne regrette pas. La décision de reprendre la marque ALICE à PARIS a été comme une évidence. Tout d’abord, je pense que j’étais prête à m’investir dans un nouveau challenge professionnel avec l’entreprenariat. Et puis, j’étais moi-même cliente de cette enseigne que j’aimais beaucoup. Il faut dire que j’ai une grosse affinité avec le secteur. J’ai toujours apprécié la mode et pris plaisir à habiller mes enfants.


ALICE à PARIS fête ses 15 ans ! Agathe a prévu pour l’occasion plein de surprises pour fêter ça. Suivez cette jolie marque sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook pour vous tenir informé.

Par contre, l’entreprenariat n’est pas le choix le plus facile pour l’équilibre pro-perso. Les premiers temps ont été durs dans le sens où je travaillais beaucoup même le week-end. Mais aujourd’hui, c’est plus facile et c’est à Maud que je le dois. Je l’ai recrutée il y a 18 mois et elle est devenue mon bras droit. Depuis, je réalise que s’entourer de bons collaborateurs est super important pour pouvoir tenir dans la durée. Aujourd’hui, je travaille moins le week-end. Je suis plus cool qu’au début, je fais en sorte de ne pas trop me mettre la pression et surtout de ne pas la faire rejaillir à la maison avec mes enfants et mon mari.

Tu es l’une de nos premières utilisatrices. Tu nous as confié dès le début de l’aventure de mumentz que tu adorais le concept. Est-ce important pour toi de garder une trace de ces moments passés en famille ?

Oui tu as raison… ton concept m’a immédiatement séduit. Avant d’utiliser mumentz, je notais déjà les mots de mes enfants sur mon iphone pour pouvoir les garder et les partager plus tard avec Armand et Ambroisine. Ils étaient encore petits que je me projetais déjà dans le futur avec mes enfants devenus des adultes. Et je trouve ça important d’avoir su conserver ses souvenirs communs. Ça participe à la construction de ce lien avec eux ; ça entretient le souvenir de notre vie de famille à quatre que je chérie tant ; et qui va me manquer quand ils seront partis.

Une maman, fan des réflexions de ses enfants

Peux-tu partager avec nous un événement dans ta vie de parents qui t’a marqué, un de ces moments qui restera à jamais gravé dans ta mémoire ? Ne réfléchis pas plus de 3 secondes, le premier souvenir en tête est souvent le bon.

Ce n’est pas un moment précis qui me vient en tête mais plutôt une sorte de tradition chez nous à la maison. Si plus tard je devais me rappeler d’une chose, ce sont nos soirées disco à quatre en train de danser. Nous mettons la musique à fond, allumons les spots « boule à facette » et dansons tous ensemble dans le salon ! Ça finit souvent par un pile up (une pyramide humaine). C’est vraiment des moments partagés qu’on adore. Il faut préciser qu’on est tous fans de musique à la maison !

En habitant à l’étranger, j’imagine que tes enfants pratiquent couramment le franglais ! Peux-tu nous dévoiler le p’tites fautes de langue, les expressions déformées, ou encore certains tocs de langage que tu trouves trop mignon chez eux ?

Oh oui, en effet, étant nés en Angleterre, ils ont tous les 2 tendance à inverser l’ordre des mots. Ils vont dire par exemple « C’est mon préféré gâteau ». J’ai remarqué aussi qu’après avoir passé du temps en France (lors de leurs vacances chez les grands-parents par exemple), ils ont tendance en rentrant à dire des mots français avec l’accent anglais, par exemple « cow » est devenu « vachy ».

Je me souviens également de ma fille Ambroisine qui disait qu’elle habitait en Pomme de Terre au lieu d’Angleterre quand on lui posait la question. Je trouve ça tellement mignon. Ça me fait toujours sourire d’entendre ces expressions.

On aime aussi les mots d’amour chez mumentz ! Te souviens-tu de la plus belle déclaration que tu aies reçue de la part d’Armand ou d’Ambroisine ? Ou si tu sèches, peux-tu nous donner le cadeau qui a touché ton coeur de maman par exemple pour la Fête des Mères ou pour ton anniversaire ?

J’ai deux enfants assez différents sur ce point. Mon fils ainé est assez pudique avec les déclarations d’amour. Il me dit assez rarement « je t’aime » et me fait peu de compliments. Par contre, bien qu’il approche de ses 10 ans, j’ai la chance d’avoir encore pas mal de câlins. J’en profite !

Ma fille, quant à elle, me dit très souvent qu’elle m’adore, que je suis la plus jolie des mamans… Elle est très attentionnée et ça me fait complètement fondre !

Il n’y a pas longtemps, après m’être fâchée avec son frère qui m’avait désobéit, elle est venue me voir et m’a dit : « Je te fais un câlin pour que tu sois de nouveau heureuse. ». Ensuite, elle est allée voir son grand-frère et lui a dit qu’il fallait qu’il vienne me dire pardon.


Houlala le 26 mai approche à grand pas ! Nous avons également pensé à tous ceux et celles en panne d’idées cadeaux originales pour la Fête des Mères … nous proposons une e-carte cadeau pour offrir un carnet d’anecdotes 100% personnalisé. La carte cadeau est à 25€, c’est une petite attention pas chère et qui fera plaisir à coup sûr à toutes les mamans. 

Tes enfants sont (mais-bien-évidemment-nous-n’en-doutons-pas-c’est-certain) les mieux élevés de tout Londres ! Mais, allez, racontes-nous, tout de même, une de leurs grosses bêtises ?

Ce n’est pas vraiment une bêtise mais plutôt un moment où j’ai cru qu’Ambroisine allait me mettre mal à l’aise avec ses réflexions !

On était toutes les deux dans un taxi. Le chauffeur, qui était sans doute d’origine indienne, portait une grosse barbe. J’ai remarqué que ma fille le regardait avec attention et je savais qu’elle allait faire une remarque. J’appréhendais que ce soit gênant. 

Comme je m’y attendais, elle a interpellé le monsieur pour lui demander pourquoi il était déguisé en Père Noël ! 

Finalement, c’était plutôt drôle. Mais parfois, ma fille fait des réflexions tellement surprenantes !

Souvenirs d’enfance, les madeleines d’Agathe

Et toi, petite fille, étais-tu plutôt une enfant sage qui racontait des blagues ou une chipie qui aimait philosopher ? Est-ce que tes parents se remémorent encore aujourd’hui les histoires de ton enfance ?

J’étais plutôt une petite fille sage, voire même un peu polarde. Par contre, j’ai toujours aussi été une rigolote qui aimait dire des blagues, se produire en spectacle, faire l’humoriste. Je crois que je n’ai pas trop changé d’ailleurs. J’ai conservé ce même caractère : mi sérieuse-mi fun.

Mes parents m’ont toujours racontés des souvenirs sur mon enfance. Et ils aiment bien les partager avec mes enfants ! 

Il y a une anecdote qui revient souvent. C’était pendant la période de Noël. Je ne parlais pas encore très bien. Ma maitresse avait posé la question : « Qu’est-ce que vous avez fait ce weekend ? » et je lui aurais répondu que j’avais fait le tapin avec ma maman. Elle a bien sûr compris que j’avais voulu dire le sapin. Elle l’a raconté à ma mère en riant à la sortie de l’école et lui a gentiment conseillée de m’amener voir une orthophoniste. 

Pour terminer, quelle couverture choisirais-tu pour tes p’tits carnets d’anecdotes ?

Je trouve ça vraiment canon d’avoir le choix de couvertures pour ses carnets. 

J’aime beaucoup la couverture bleu clair avec les fleurs blanches de la collection « Olive & Camille ». Et bien évidement, étant fan de mode, je trouve les couvertures « Simone & Georges » avec leur col Claudine très sympa !

Je suis aussi très contente de notre co-création avec la couverture ALICE à PARIS pour les 15 ans de la marque. 

Encore un grand merci à Agathe pour tous ces moments partagés ! On comprend mieux à présent ce qui inspire jour après jour cette créatrice de vêtements pour enfants. 

Tout comme Agathe, vous êtes maintenant convaincu de l’importance de conserver vos souvenirs de famille ? Ces moments précieux et délicieux ont trouvé leur destination. Venez rejoindre la communauté mumentz et commencez dès à présent à noter les anecdotes de vos enfants sur le site. A vous de jouer ! 

3 commentaires “L’interview « souvenirs » d’Agathe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *